Site Loader

Nous vivons de plus en plus dans une société où les différentes cultures se côtoient, s’entremêlent et s’entrechoquent même.  Il est important d’entamer une réflexion active sur une ouverture entre les différentes cultures et religions afin de diminuer les tensions, les intolérances et l’incompréhension. En effet, pleins de gens ont des difficulté à s’intégrer dans une société à de leurs religions ou croyances. On passe plus de temps à faire des débats sur les religions, la plupart du temps qui conduit à des amalgames et on se voit juger des gens sans pour autant les connaître. Par exemple, la plupart des musulmans sont victimes de discrimination et racisme juste parce qu’on a tendance à associer les musulmans aux terroristes. Même si on en parle moins, les Chrétiens aussi sont souvent victimes de discrimination à cause des groupes comme le ku klux klan qui utilise la croix comme emblème pour exprimer leur puissance.Dans l’objectif de mettre fin aux conflits qui opposait les chrétiens et musulmans que saint françois décida d’aller rencontrer le sultan d’Egypte. « Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent. Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. » (Matthieu 5:44). C’est avec état d’esprit qu’en septembre 1219, Saint François d’Assise et son compagnon, sans armes et sans escorte, traverse le campégyptien pour prêcher l’évangile au Sultan Nâsir al-Dîn Abu ‘l-Ma’âlî Muhammad al-Kâmil. Même si François d’Assise était allé rencontrer le Sultan dans l’idée de le voir convertir vers la religion chrétienne, il y a dans sa démarche une volonté de réconciliation et de paix. Et encore plus réconfortant, c’est que nous pouvons appliquer à notre temps les leçons de cette rencontre profonde, pleine d’humanité et de tendresse.D’après les analyses ci-dessus, on peut se demander qui était ce grand homme qui décida d’aller affronter un grand sultan non pas par des armes mais plutôt avec de belles paroles d’amours et de paix et quelle conséquence peut-on tirer de cette aventure.Afin de répondre à ces interrogation, d’abord, nous ferons un survol sur la vie de Saint François, ensuite, nous parlerons de sa conversion et de sa dévotion envers le Christ, enfin, nous parlerons des événement liées à sa rencontre avec le Sultan.Jeunesse dorée de Saint François d’Assise :Saint François d’Assise est né à Assise, il a vécu sa jeunesse à Assise, il a engendré son ordre à Assise et il est mort à Assise. Descendant d’une famille bourgeoise dont son père et grand-père étaient des marchands drapiers. Étant en compétition avec son frère, le grand père de saint françois décida d’aller s’installer dans une autre ville afin de faire prospérer son commerce. Il choisit d’ouvrir une d’ouvrir une à Assise où il eut un grand succès. Il décida alors de fonder une famille dans cette nouvelle en épousant une ombrienne, dont il eut un fils qu’il nomma Pierre. Ce dernier prendra alors la relève en développa le commerce de son père et devint l’homme le plus riche de la ville. Lors d’un voyage professionelle, Pierre rencontra une jeune fille parée de toutes les grâces, qu’il épousa. Cette dernière, du nom de Pica, mettra au monde, en septembre 1182, un garçon. Conformément à la religion catholique, il n’était pas question d’attendre le retour du père, qui était en voyage, pour procéder aux rites et festivités du baptême. En effet chez les catholiques, il fallait aussi faire de l’enfant, aussitôt né, un enfant de Dieu. Du coup, à sa naissance, la mère nomma le jeune garçon sous le nom de Giovanni. D’après les traditions, l’enfant serait né dans une étable, entre un âne et un boeuf. Mais comment Giovanni e  transforma-t-il en Francesco (François en francais) . De retour de son voyage, en voyant son premier fils, le père était mécontent de voir qu’on est donner un nom à son fils sans le consulter. En hommage à la france où avait effectué de bonnes opération commerciales, il nomma l’enfant, Francesco. Afin qu’il puisse faire la renommé de sa ligné, Pierre à voulut lui donner une une culture suffisante afin qu’il puisse parraitre honorable au saint de la société. Il envoya donc son fils étudier à Saint-George où se trouvait des chanoines qui à la fois desservaient l’église et instruisait les jeunes. Mais l’enfant quitta très tôt l’école, à 14 ans selon certain. Même s’il parlait très bien le français et le latin, il reçut cependant une éducation médiocre. Saint François aimait beaucoup la poésie et les romans de chevaliers aussi. Il éprouvait un fort de désir de devenir comme ces chevaliers qu’il voyait à travers les romans qu’il lisait et rêvait même de les depasser. C’est ainsi qu’il commença à prendre la grosse tête lors de sa jeunesse à Assise. Durant sa jeunesse, Francesco laissa l’image d’un fils gâté et dissiper de la classe marchande italienne, menant la  belle vie et dépensant son argent à organiser des sorties avec ses condisciple. Même n’étant pas nobles, il portait des valeurs qui surpassent en valeurs, les titres de la noblesse comme la courtoisie et l’argent. Avec sa richesse, il savait gagner les sympathies et entretenait les pauvres. Les revendication de la bourgeoisie face à la noblesse donnent lieu à des révoltes armée aux Francesco participe, jusqu’à la défaite en 1202 ou il est fait prisonnier. Malade durant durant son incarcération, il rejoint Assise à sa libération.Sa conversion et imitation du Christ :Se déclarer chrétien et avoir son nom inscrit dans le registre des membres d’une Église suffit-il à prouver qu’on est un disciple converti du Christ ? La Bible déclare : « Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas » (Romains 8:9). C’est clair! On n’est chrétien que lorsque le Saint-Esprit habite en soi. Dans ce cas il savoir savoir qu’il ne suffit pas de dire qu’on est chretiens pour être considéré comme tel, il faut vivre selon les enseignements du christ. C’est pourquoi on parle de la conversion de Saint François dans tous les texte qui le concerne. On a vu tantôt la vie que menait saint françois durant sa jeunesse comme par exemple faire la fête et boire de l’alcool avec ses amis étaient des comportement qui allaient à l’encontre des enseignements du Christ. Il est important de savoir que la conversion est une expérience qui demande du temps avant d’être total. Elle se réalise grâce à des correction et des transformations successives. Au début, la personne concernée pensera à un moment donné qu’il ne retournera pas à mauvaises habitudes mais le vrai défi vient de la. Saint François n’échappe à cela car il devait mettre fin à ses fete et remplir sa vie par quelque chose de plus nobles. Il commença aussitôt de sa conversion à vouer un amour fou pour le christ. Selon Bonaventure “Il vouait au Christ, un amour si ardent, et son bien-aimé lui donnait en échange une tendresse si familière, que le serviteur de Dieu avait devant les yeux la présence presque continuelle de son sauveur”. Il devint alors un serviteur entièrement soumis à son maître (le Christ). Il décida alors de passer le reste de sa en cherchant à devenir l’imitation parfaite du Christ. Il considère que suivre le Christ n’est pas seulement de le servire, faire sa volonté mais aussi devenir semblable à lui. On voit alors qu’il cherchait pas prouver son amour pour le Christ à travers ses actes mais cherchait plutôt à être comme lui. Jadis fils de l’homme de plus riche de la ville, Saint François décida de vivre dans la pauvreté en imitation avec le christ. Selon Matt 10.7-10 “En chemin, proclamez que le Règne des cieux s’est approché. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. “Ne vous procurez ni or, ni argent, ni monnaie à mettre dans vos ceintures, ni sac pour la route, ni deux tuniques, ni sandales ni bâton, car l’ouvrier a droit à sa nourriture.”. C’est dans cette perspective que Saint François entament sa mission qui consiste alors de vivre dans la pauvreté évangélique et annoncer la parole de Dieu. Être le seul à suivre cette règle ne suffisait pas à Saint François, il invite ses frère à l’imiter, autrement dit, il les appel à l’imitation du Christ. Pour que les disciple puissent pouvoir imiter le Christ tant par les actes que par la personne, il fallait alors que Saint François soi alors un bon exemple à suivre. Il considère aussi que l’imitation du Christ implique l’abaissement et l’acceptation de la souffrance. Lui même atteint d’une maladie, il s’occupait de la guérison de ceux qui partait le consultait mais sans pour autant veiller à sapropre guérison.Sa rencontre avec le Sultan d’Egypte :Les événements du Septembre 1219 marqua un tournant majeur dans la vie de Saint François et du développement des dialogues islamo-chrétiens. Bien-avant 1219, Saint François avait déjà essayé par deux fois de se rendre en terre sainte pour faire connaître le Christ aux Musulmans, mais à chaque tentative, il tombait malade en cours de route et était obligé d’abandonner son projet. la guerre fait rage entre les Croisés et l’Islam. Les deux armées se faisaient face. Le Sultan al-Kamil avait même publié un décret promettant une forte récompense en or à quiconque apporterait la tête d’un chrétien. C’est face à ses menaces que Saint François tenta sa troisième et dernière tentative.  S’imposant avec courage aux dangers de tous les instants, François voulait se rendre chez le sultan d’Egypte en personne. La guerre sévissait entre chrétiens et musulmans, et les deux armées ayant pris position face à face dans la plaine, on ne pouvait sans risquer sa vie passer de l’une à l’autre. Cependant le fait d’être un martyr n’était pas pour déplaire Saint François. Pour mener à bien cette mission, il fut accompagné par un frère illuminé qui en accepta cette mission, prouvé qu’il était, lui aussi, doté d’un courage et d’une foi sans limite.  Les deux compagnons se préparent spirituellement seulement car rien ne prouvait qu’ils allaient pouvoir réussir leur mission ou du moins pouvoir rencontrer le Sultan. Dans le camps des Croisés on les prend pour des fous. On essaye de les empêcher de partir car on est sûr qu’ils se feront massacrés. Mais fasse à la détermination de Saint François, ils les laissent partir. Saint François et son compagnon décida alors d’aller à la rencontre du sultan sans armes et sans escorte mais seulement armée que des paroles rempli de foi et d’amour qui, pour Saint François, pourrait convaincre le Sultan à accepter le Christ dans sa vie. . Au cours de leur chemin, ils rencontrèrent des sarrazins qui se précipitèrent sur eux. Convaincus de pouvoir recevoirs la récompense du sultan, les soldat s’apprêtent alors à égorger les deux chevaliers du Christ. Se voyant alors être des martyr sans pour autant rencontrer le sultan, ils se mirent à crier son nom plusieurs fois. En entendant ces cris, le chef de la troupe décide de ne plus les égorger et les amena rencontrer le Sultan. Les voyant sans armes et sans et sans escortes, le chef s’est surement qu’ils n’étaient pas des menaces et qu’ils n’ont pris un tel risque sans qu’il n’y ait une bonne raison derrière. Arrive dans la ville du sultan, on commença à les fouiller pour voir s’il ne cache pas d’armes sur eux avant qu’ils ne puissent rencontrer le Sultan. Le sultan avait les caractéristiques d’un chef de guerre, un homme politique et d’un diplomate. C’est grâce à ces caractéristiques que, entourer de ses conseiller, le sultan à pris la peine d’entendre ce que les deux avaient à lui dire. D’après Saint Bonaventure, « Le prince leur demanda qui les envoyait. Avec sa belle assurance, François répondit qu’il avait été envoyé d’au-delà des mers, non par un homme, mais par le Dieu Très-Haut pour lui indiquer à lui et à son peuple la voie du salut et leur annoncer l’Évangile qui est la vérité. Puis il prêcha au Sultan,. Dieu Trinité et Jésus sauveur du monde ». Selon un documentaire sur la rencontre du Saint et le Sultan d’Egypte, on voit que le saint était près à défi pour prouver son degré de foi de foi au sultan. Ce défi consistait à marcher sur de la braise enflammée. Au moment de rentrer dans le feu, le Sultan lui demanda de ne plus le faire car il fut convaincu que ce dernier avait en lui un foi sans limite. Sous le coup de l’émotion, le sultan lui demanda de rester autant qu’il veut chez lui tout en annonça que même s’il n’est pas prêt à accepter la chrétienté, il vient de se faire un ami à vie.Conclusion :Pour avoir quelque choses, les gens ont tendance à penser qu’il faut forcément passer par des conflit pour pouvoir se la procurer. En général, les décisions que les chef d’Etats prennent, on des répercussion sur toutes les personnes de sa communauté. Parmi les victimes de ses conflits, nous avons des innocent qui n’ont rien demandé et qui espérait dans une société où réside la paix, la tranquillité et la cohésion entre les habitants quelqu’en soit la religion, culture ou croyance.La rencontre de Saint François avec le Sultan à prouver à l’humanité qu’il est bien possible d’avoir la paix sans pour autant passer par la guerre. Face à un conflit entre differente religion, seule la communication peut être la solution afin de pouvoir résoudre les différends qui sont la cause de cette dernière. C’est à travers la communication qu’on pourra déterminer les points communs et les différences. En effet si en remarquant bien le christianisme et l’islam on voit qu’il y a plus de ressemblances que de différences entre eux. Par exemple les deux sont d’accord qu’il n’y a qu’un seul créateur et qu’on ne doit adorer aucun n’autre dieu à part lui. Ils sont d’accord que c’est en faisant le bien autour de soi qu’on pourra accéder au paradis ou bénéficier de la miséricorde du tout puissant. La majeur différence entre les deux est le fait que la plupart des chrétiens considèrent que Jésus est Dieu contrairement au musulman qui le considère comme un envoyé de Dieu tout autant que Moïse (prophète des juifs) et Muhammad (prophète des musulmans). Grace les cette rencontre, les chretiens et musulmans ont pu diminuer les tension qui residaient entre eux et colaborent pour resoudre des problèmes d’ordre sociaux.

Post Author: admin

x

Hi!
I'm Erica!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out